Rendez-vous sur mon nouveau site : http://patricktudoret.wix.com/patricktudoret

NOUVEAUTE : Le soir des péninsules, Coll. Accent tonique-Poésie, L’Harmattan, 2012

Disponible sur editions-harmattant.fr, amazon.fr, fnac.com, chapitre.com, decitre.com, en librairie… OU CLIQUEZ DIRECTEMENT SUR LA COUVERTURE DU LIVRE CI-CONTRE.

« Patrick Tudoret est ce poète dont l’esprit « ose » penser comme pense son corps, en proie à l’écriture. Il pense et ressent comme lui. Corps et esprit, d’une même saccade, éjectent les mots de leurs gonds, les projetant en « mer promise », et par mer, nous voulons dire le grand large de soi, cet espace en nous, illimité, où chaque île est perçue comme une émergence d’Atlantide, une Bretagne d’exilé.

Découvrir le poète Patrick Tudoret, c’est entreprendre avec lui, tantôt un voyage grave, tantôt une errance folle, à bord d’une intuition, pionnière entre toutes, et qui n’aurait pour boussole que son sens aigu de la lecture des houles. Nous sommes bercé par cette poésie ondoyante, mais plus souvent par ses « rugissants » nous sommes secoué. C’est normal, elle est visionnaire, quand tant d’autres ont besoin de cartes pour n’aller nulle part ailleurs qu’à leur prosaïsme, ou y retourner.

Je n’ai pas seulement de l’amitié pour cet homme, qu’il « navigue » ou non. Je ne laisse pas de saluer le talent qu’il a, sur cette terre, de rendre la langue si consubstantielle à l’aventure de l’être. »

                                                                    Extrait de la préface de Marcel Moreau

Dictionnaire du pays bigouden, textes et photos de Patrick Tudoret, paru aux Editions Le Télégramme en 2010. Tout savoir sur le pays bigouden : une promenade dans l’histoire artistique, littéraire, économique, sociale ou scientifique de cette terre bretonne d’exception, en 360 articles et autant d’images… Breton des Côtes d’Armor, l’auteur a aussi des attaches en pays bigouden, du côté de Loctudy. Dans toutes les librairies bretonnes. Ailleurs : Fnac ou en ligne (Sud-Ouest, Fnac, Amazon, chapitre, decitre etc.)

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE

L’Ecrivain Sacrifié, vie et mort de l’émission littéraire (INA-Le Bord de l’Eau) 2009

Grand Prix de la critique 2009, Prix de l’essai Charles Oulmont de la Fondation de France 2009, lauréat des Prix de la Recherche de l’INA

Tout commence il y a 50 ans, lorsqu’une critique universitaire nimbée de structuralisme annonce la mort de l’auteur, au moment même où la télévision se met à le porter au pinacle et fait de lui le « représentant » de son livre. L’émission littéraire devient alors un passage obligé pour l’écrivain, icône cathodique dont les performances audiovisuelles comptent plus que la qualité littéraire de son œuvre. L’émission littéraire, exception culturelle à la française, née avec Lectures pour tous, en 1953, aura connu son apogée dans les années 80 et 90, avec un modèle jamais égalé – Apostrophes – puis une lente déchéance. Elle est, aujourd’hui, reléguée à des horaires tardifs ou avalée par le règne de la télé-réalité et du divertissement qui s’arroge le quasi-monopole de la promotion du livre. Un regard aigu sur les « liaisons dangereuses » entre littérature et télévision, une analyse sans concession de la télévision contemporaine et, surtout, un plaidoyer pour la littérature.

POUR LE COMMANDER, CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE !

Dans les médias :

« Un historique passionnant des émissions littéraires et de la télévision”, Colombe Schneck, France Inter.  

“Quiconque cherche à savoir ce que fait vraiment la télévision, et qu’elle se garde bien de dire, devra intégrer à sa documentation l’ouvrage de Patrick Tudoret, un livre qui dépasse largement le sujet annoncé”, François Taillandier, Livres Hebdo.fr

“Patrick Tudoret se fait le médecin légiste d’une exception culturelle française. Une analyse lucide et engagée, aussi solide qu’ambitieuse”, Victor Joanin, Non fiction.fr

“Après l’arrêt en 2001 de « Bouillon de culture », qui a pris la suite d' »Apostrophes », c’est bien la mer médiatique qui s’est retirée, laissant le livre à quai, comme en témoigne l’ouvrage de Patrick Tudoret. Sous le titre L’Ecrivain sacrifié, ce spécialiste des médias y dissèque les émissions littéraires depuis l’apparition de la télévision jusqu’à nos jours”, Alain Beuve-Méry, Le Monde

“Un appareil critique conséquent adossé à un recours assez fréquent à l’enquête orale plaide en faveur de ce regard souvent contempteur de la médiatisation accrue de l’écrivain, mais ambitieux pour l’auteur, le livre et la littérature”, Frédéric Delarue, Fabula.org

“Ce livre est avant tout un plaidoyer pour la littérature”, Frank De Bondt, Sud Ouest

« Moins d’un an après son lancement, “Le Café littéraire” sur France 2 qu’anime Daniel Picouly serait sérieusement «menacé». De quoi confirmer, hélas, la thèse de «l’écrivain sacrifié» récemment développée par Patrick Tudoretdans un livre qui explore les «les liaisons dangereuses» entre littérature et télévision. Son sous-titre ne saurait être plus explicite: «Vie et mort de l’émission littéraire», Grégoire Leménager, Le Nouvel Observateur

“Un vrai livre critique, très critique, sur les liaisons dangereuses entre littérature et télévision”, Xavier de La Porte, France Culture

« Tant de livres à la télévision et si peu de littérature. Dans son étude, Patrick Tudoret radiographie ce désastre et montre que la sur-télévision n’accepte aujourd’hui que des auteurs « cathodisés » dont cet essai dresse une habile typologie », François Aubel, Le Magazine littéraire

« Un livre saisissant sur les rapports entre littérature et télévision », Natacha Monhoven, La Nouvelle République

« Un examen attentif d’un demi-siècle d’histoire de la télévision française écrit dans un style piquant… », Laurent Wolf, Le Temps (Suisse) …

 

 

                                 
Publicités